infolettre de juillet 2021

Consultez notre infolettre de juillet sur Mailchimp

https://mailchi.mp/dcd16f6d855f/prsentation-hamnett-hill-le-prix-du-leadership-en-agroenvironnement-invitation-au-parc-scowen?e=2671b2c399

Le A.G.A. s’est tenue avec succès par video-conférence le 19 juin.

Le A.G.A. s’est tenue avec succès par video-conférence le 19 juin.

Documents pour la réunion :

Ordre du Jour AGA 19 juin, 2021.docx

FMF MCT Draft Minutes (June 27, 2020).docx (en anglais seulement)

Directeurs Administrateurs 2021

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – LA FIDUCIE DE CONSERVATION MASSAWIPPI AJOUTE 154HECTARES À L’AIRE PROTÉGÉE DE LA VALLÉE MASSAWIPPI

Canton de Hatley, le 9 juin 2021 –La Fiducie de conservation Massawippi a le plaisir d’annoncer l’acquisition d’un terrain qui sera protégé à perpétuité dans la vallée Massawippi. Cette acquisition est l’aboutissement de trois ans de collaboration avec trois frères et sœur, qui ont réalisé le rêve de leurs parents en vendant à la Fiducie, en août2019, 154 hectares (390 acres) de terrain boisé d’une grande richesse écologique

La Fondation Massawippi et la Fiducie de conservation Massawippi sont deux organismes caritatifs qui sont chargés respectivement du financement et de la gestion de vastes zones protégées dans le bassin versant de la vallée du lac Massawippi.

«Au terme de plusieurs années de négociation avec la famille Eberts, la Fiducie a pu acquérir la deuxième plus grande parcelle de terre dont elle assure la conservation, d’expliquer MargotHeyerhoff, présidente de la Fondation Massawippi. L’ajoutde ce terrain nous permettra de préserver des forêts encore intactes et des zones marécageuses de première importance sur le plan écologique. La Fondation et la Fiducie se chargeront en outre d’aménager un nouveau réseau de sentiers pour le plus grand bonheur des randonneurs. Nous tenons à remercier la famille Eberts pour leur collaboration visionnaire.»

Résident de longue date de la région et passionné de nature,Jake Eberts était un homme d’affaires et un producteur cinématographique canadien de nombreuses fois oscarisé.Il avait acheté le terrain en 1990.

«Nos racines familiales dans la région remontent à nos grands-parents, Toppy et Ted Eberts, qui ont achetéune ferme sur un petit terrain à Katevale (maintenant Sainte-Catherine-de-Hatley) en 1966, précisent Alexander, David et Lindsay, les trois enfants de Jake Eberts. Notre père est tombé amoureux de l’endroit et l’a racheté de ses parents en 1990. Épris de nature depuis ses jeunes années, il a étendu peu à peu le territoire entourant la ferme initiale afin de protéger et d’améliorer l’état naturel des lieux.»

En 2011, après êtredevenu l’un des administrateurs fondateurs de la Fondation de conservation Massawippi, M.Eberts s’est mis à envisager la possibilité de protéger ces terres à perpétuité. Malheureusement, il est tombé malade peu après et est décédé en 2012.

La protection du territoire a continué d’alimenter la conversation entre les enfants et la femme de M.Eberts, Fiona Eberts, jusqu’au décès soudain de cette dernière en 2014. Dernièrement, les trois enfants ont décidé de donner suite au souhait de leurs parents en concluant une entente avec la Fiducie de conservation Massawippi, laquelle comporte la vente d’une partie du terrain et un don de 3,25hectares (8acres).«Nous sommes ravis d’être en mesure de réaliser le rêve de longue date de nos parents, Jake et Fiona, soit le transfert d’une partie de notre terre familiale tant aimée à la Fiducie de conservation Massawippi afin qu’elle soit protégée et que les prochaines générations puissent en profiter. Notre famille tient à rendre hommage aux Abénaquis etre connaît le lien historique qui les lie à cet endroit», ajoutent les trois enfants.

LA PROTECTION D’HABITATS ESSENTIELS POUR DES ESPÈCES À RISQUE

Désignée comme la «propriété no9» par la Fiducie, la terre nouvellement acquise abrite plusieurs variétés d’amphibiens, d’oiseaux et de végétaux, qui bénéficieront toutes de la protection et de la conservation du territoire.

Dans le cadre de leur évaluation écologique, les biologistes de Corridor appalachien ont trouvé des cours d’eau qui servent d’habitat à deux espèces de salamandre à statut précaire, soit la salamandre sombre du nordet la salamandre pourpre. La première est susceptible d’être désignée comme espèce menacée ou vulnérable au Québec tandis que la seconde est déjà désignée comme vulnérable.

Pour ce qui est des espèces végétales présentes sur la propriété, on compte principalement des boisés de feuillus, notamment des érablières à sucre, ainsi que plusieurs espèces vulnérables à la récolte, telles que l’adiante du Canada, la dentaire à deux feuilles et lafougère-de-l’autruche. Les terres hébergent également le noyer cendré, qui est susceptible d’être désigné comme menacé ou vulnérable au Québec et en voie de disparition auCanada, et le carex des Appalaches, qui est une espèce rare.

Quant aux espèces d’oiseaux, les vastes forêts intérieures sont jugées essentielles au maintien des populations d’oiseaux forestiers, comme le pioui de l’Est, une espèce classifiée comme préoccupante au Canada.

«Dès que nos biologistes ont posé le pied sur la propriété, nous avons pu constater la grande richesse écologique de ce milieu compte tenu des nombreuses espèces présentes ainsi que son importance cruciale dans l’amélioration de la qualité de l’eau du lac Massawippi, souligne MélanieLelièvre, directrice générale de Corridor appalachien. À l’échelle régionale, la protection du terrain des Eberts vient soutenir les efforts que nous déployons pour créer un large corridor écologique naturelpouvant permettre aux animaux sauvages de se déplacer et d’adapter leurs déplacements en raison des changements climatiques. Nous sommes reconnaissants envers la Fiducie de conservation Massawippi pour le travail accompli et saluons la détermination de lafamille à préserver l’héritage de leurs parents. C’est un honneur de participer à ce projet et d’avoir contribué à sa réalisation», ajoute-t-elle.

Avec cette récente acquisition, la Fiducie de conservation Massawippi porte la superficie des terres qu’elle protège dans le bassin versant du lac Massawippi à près de 485hectares (1200acres); depuis dix ans maintenant, la Fiducie s’emploie activement àassurer la préservation des terres adjacentes au lac Massawippi.Le territoire d’action de Corridor appalachien comporte maintenant 15062 hectares (37 219 acres) de terres protégées privées. La Fiducie de conservation Massawippi est membre affilié de Corridor appalachien depuis 2011.

UN SOUTIEN FINANCIER ESSENTIEL POUR DÉVELOPPER UN RÉSEAU DE TERRES PROTÉGÉES À PERPÉTUITÉ

Ce projet a été possible grâce à de généreux dons privés recueillis par la Fondation Massawippi et la Fiducie de conservation Massawippi. Le gouvernement du Québec a aussi apporté son soutien par l’intermédiaire de projet Ensemble pour la Nature (PEPN) de Conservation de la nature Canada, projet auquel le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a octroyé une aide financière de 15 millions de dollars.

«La protection de milieux naturels, particulièrement ceux situés en terres privées dans le sud du Québec, aide à bonifier le réseau d’aires protégées québécois, mais aide également à assurer la survie de plusieurs espèces en situation précaire», souligne Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contreles changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racismeet ministre responsable de la région de Laval.«On en trouve d’ailleurs quelques-unes sur les territoires visés par ce projet de conservation. Je suis fier de pouvoir aider àconserver les habitats de ces espèces et de contribuer à assurer leur survie grâce aux sommes dont bénéficient la Fiducie de conservation Massawippi, la Fondation Massawippiet Corridor appalachien. Félicitations aux organismes impliqués pour ce beau projet»!

Corridor appalachien a bénéficié d’un financement gouvernemental pour fournir à la Fiducie de conservation Massawippi une expertise technique dans le cadre du processus d’évaluation écologique nécessaire à la réalisation de ce projet.

À PROPOS

FIDUCIE DE CONSERVATION MASSAWIPPI

La Fiducie de conservation Massawippi est une fiducie foncière caritative enregistrée, fondée en 2011, qui œuvre pour la conservation à perpétuité des terres adjacentes au lac Massawippi et de ses affluents. La Fondation Massawippi représente la principalesource de fonds de la Fiducie de conservation Massawippi. La Fiducie protège les terres en en faisant l’acquisition, que ce soit par suite d’achats ou de dons; en établissant des servitudes sur les terres; en aidant les propriétaires fonciers à comprendreles avantages écologiques et fiscaux rattachés à la limitation des types d’activités permis sur leurs terres de même qu’en aidant les propriétaires fonciers à comprendre les conséquences désastreuses que la surexploitation peut avoir sur la santé globale du bassin versant du lac Massawippi. www.massawippi.org

CORRIDOR APPALACHIEN

Corridor appalachien est un organisme de conservation à but non lucratif créé en 2002, qui a pour mission de protéger les milieux naturels de la région des Appalaches du sud du Québec. Par la mise en œuvre de sa stratégie de conservation transfrontalière, Corridor appalachien procure aux collectivités locales les moyens de maintenir et de restaurer un cadre de vie qui respecte l’écologie de la région, dans une perspective de développement durable. À ce jour, Corridor appalachien et ses 17 membres ont permisla protection à perpétuité de 15 062hectares sur notre territoire d’action. corridorappalachien.ca

GOUVERNEMENT DU QUÉBEC –MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES: Projet Ensemble pour la Nature (PEPN)

Leprojet Ensemble pour la nature (PEPN)est une subvention de 15 millions de dollars qui s’est échelonnée sur trois ans,soit de 2017 à 2020, accordée à Conservation de la nature Canada par le ministèredel’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Il visaitl’établissementde partenariats financiers et l’acquisition de connaissances scientifiques pour assurer la conservation et la protection de milieux naturels en terres privées au Québec jusqu’au31 mars 2020. Il aainsi favorisé un intérêt pour la protection de milieux naturels, et incité la collectivité québécoise à poser des gestes qui visent à préserver l’environnement.

Annonce importante – 26 avril 2021

Le 25 avril, 2021

Chers visiteurs de notre sentier à Sainte-Catherine-de-Hatley,

Depuis l’automne dernier, nous avons travaillé avec les voisins, la municipalité et les utilisateurs du sentier pour aider tout le monde à résoudre les problèmes de stationnement sur la Côte du Piémont.

  • Un bienfaiteur a payé les premières contraventions surprises émises le 14 février.
  • Bob Gingras a généreusement ouvert un champ pour le stationnement de débordement.
  • La municipalité a modifié le règlement sur le stationnement pour nous afin d’en faire profiter les visiteurs de notre sentier.

Ce printemps, nous pensions avoir enfin trouvé une solution qui satisferait tout le monde.  Le stationnement est maintenant autorisé sur le côté droit de la route (en regardant la route depuis l’entrée du sentier) tout le long de la Côte du Piémont jusqu’au chemin Gingras en commençant EN BAS de la rue de la Pénéplaine.  Ceci sera autorisé toute l’année – oui, hiver comme été !

Bien que la municipalité ait créé de nouveaux panneaux indiquant très clairement où l’on peut se garer, nous avons eu une situation samedi (24 avril) où certaines voitures ont continué à se garer au-dessus de la rue de la Pénéplaine et à bloquer partiellement ou totalement les entrées des voisins.  Cette situation est inexcusable et nous soutenons totalement les voisins et leur frustration. Nous les soutiendrons s’ils appellent la police et nous soutiendrons le remorquage ou l’émission de contraventions aux véhicules qui se garent dans ces zones.

Il s’agit clairement d’un cas où quelques personnes choisissent de ne pas respecter les règles, ce qui pourrait affecter tous ceux qui souhaitent se garer sur la Côte du Piémont.  Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre ce que nous avons gagné.

Nous demandons à tous les visiteurs du sentier de bien vouloir suivre le nouveau protocole – si notre stationnement est plein, se garer uniquement sur le côté autorisé et se garer UNIQUEMENT EN BAS de la rue de la Pénéplaine.  Si vous voyez quelqu’un se garer autrement, veuillez lui parler.

Nous ne saurions trop insister sur l’importance de la réussite de ce nouvel arrangement et nous avons donc besoin de l’aide de chacun d’entre vous.

Merci.

Margot Heyerhoff

Présidente,

Fondation Massawippi Foundation

infolettre de mars 2021

Consultez notre infolettre de mars sur Mailchimp.

Infolettre mars

 

Lettre à nos visiteurs du sentier

Le 17 février, 2021

FMF/MCT _ Letter to our Trail Visitors –

Chers visiteurs de notre sentier à Sainte-Catherine de Hatley,

Comme beaucoup d’entre vous le savent, le dimanche 14 février, une plainte a été déposée
auprès de la police de Magog concernant des voitures garées sur la Côte du Piémont et des
contraventions ont été délivrées à au moins 19 visiteurs de notre sentier. Nous sommes
désolés pour ceux qui ont reçu des contraventions et nous voulons que vous sachiez que la
Fondation Massawippi, la Fiducie de conservation Massawippi, la municipalité de Sainte-
Catherine de Hatley travaillent à la fois sur une solution à court terme et à long terme pour
résoudre cette situation de circulation à la satisfaction de tous.
Il semble que pendant la pandémie, nous soyons devenus les victimes de notre propre succès !
En attendant des réponses, nous devons vous avertir que jusqu’à la fin du mois de mars, vous
risquez toujours de recevoir une contravention de stationnement sur la Côte du Piémont,
surtout les fin de semaines.Nous savons que vous et vos familles avez besoin de ces sentiers en
ces temps difficiles et nous voulons que vous soyez sur nos sentiers. Nous travaillons donc le
plus rapidement possible pour vous faciliter l’accès au sentier sans crainte de recevoir une
contravention.

Nous vous tiendrons informés de nos progrès.

Sincères salutations,
Margot Heyerhoff
Présidente,
Fondation Massawippi